mercredi 17 décembre 2008

BELLES ENVELOPPES PEU COURANTES DES POSTES LOCALES DE CHINE

La Chine n'a adhéré à l'UPU que le 1er septembre 1914, mais, comme l'écriture, le courrier et son transport sont trés anciens dans l'Empire du Milieu. Au XIXème siècle il existait deux systèmes de services postaux:
* le premier réservé aux correspondances officielles, notamment entre le gouvernement impérial et les gouverneurs des provinces, doté de nombreux relais dans tous le pays et trés efficace (la poste par estafettes YI Zhan ou Yi Tchan).
* le deuxième aux mains des puissantes guildes ("Hongs") de marchands chinois (la poste Min Xin Ju ou Min Chü) qui fonctionnait déjà au XVème siècle. Cette poste était une poste privée peu couteuse mais tarifée à la distance.
Au début du XIXème siècle la Chine s'est refermée sur elle même et les échanges commerciaux avec l'étranger pratiquement inexistants. Aprés la première Guerre de l'Opium, les anglais s'installent à Hong Kong en 1841 et y installent un premier bureau de poste de la couronne. Suite aux différents traités qui ouvrirent un certain nombre de ports au commerce extèrieur et à l'implantation des occidentaux (Treaty ports): traité de Nankin en 1842, Traité de Tien Tsin en 1858 pour les plus importants, la poste de Hong Kong essème dans les ports ouverts (agences de la poste de Hong Kong - Hong Kong Treaty port ou Treaty Port local post) où les timbres de Hong Kong seront utilisés à partir de leur parution en 1862. La faiblesse de l'Empire de Chine à ce moment là permet rapidement aux autres puissances étrangères d'obtenir les mêmes avantages que les anglais (France, Russie, Allemagne, Etats Unis, Japon, Belgique, Italie) et rapidement les "Ports Ouverts" se multiplient et la plupart des puissance étrangères ouvrent des bureaux de poste dépendant de leur poste nationale. Shang Haï sera une des bases les plus importantes avec des concessions cédées aux étrangers ( véritables territoires extraterritoriaux entièrement sous l'administration des puissances étrangères).
La Chine ne faisant pas partie de l'Union Postale Générale (crée en 1874 devenu ensuite UPU) les courriers de la Chine pour l'étranger devaient obligatoirement transiter par les bureaux de postes étrangères installés dans les Ports Ouverts et ce jusqu'en 1914. A contrario, les postes étrangères ne pouvaient pas transporter du courrier en régime intèrieur en Chine.
Cette situation a amené en 1863 le Conseil Municipal de Shang Haï (sous contrôle des autorités étrangères) à installer une Poste Locale pour le régime intérieur au service des résidents étrangers. Le mot "locale" signifie seulement que ce service est sous le contrôle des autorités locales. La poste de Shang Haï, comme l'avait fait celle de Hong Kong, ouvre rapidement des agences et succursales dans d'autres localités et concurrence ainsi la poste de Hong Kong qui déservait les ports. La poste de Shang Haï à son apogée était implantée dans 17 Ports Ouverts et assurait les liaisons avec les bureaux étrangers et la Poste des Douanes Maritimes (crée en 1863 pour le courrier des personnels diplomatiques, consulaires et douanes des légations étrangères et ouverte au public en 1878).
Bien que la poste de Shang Hai ait émis des timbres à partir de 1865, ceux ci se sont rarement trouvés sur du courrier car l'organisation du service était basée sur un système de souscription annuelle par les utilisateurs (en général des maisons de commerce) qui étaient ainsi dispensés de timbrage. Il sera ensuite remplacé par un système de provision renouvelable sur avis de la poste quand celle ci était épuisée. Les timbres émis à cette période ont donc surtout servi à remplir les albums des collectionneurs et à rapporter des moyens financier à la poste (ceci explique leur absence dans de nombreux catalogues). Mais le succés de ce service et donc l'augmentation trop importante du volume du courrier a rendu ce système trés lourd à gérer et le 1er janvier 1893 la poste de Shang Haï rend obligatoire l'affranchissement par des timbres de tout objet confié à ses soins. Cependant la demande fut trés importante et le manque de timbre s'est rapidement fait sentir. A partir de mars 1893 la poste de Shang Hai se trouve dans l'impossibilité d'approvisionner ses agences dans les autres Ports Ouverts.
Cette situation (mais aussi le désir de réaliser des bénéfices par la vente aux collectionneurs) a alors poussé les Municipalités étrangères (Amoy, Hankeou, Kioukiang, Tchenkiang) ou les Comités locaux de résidents (Foutcheou, Itchang, Nankin, Tchefou ou Chefoo) de plusieurs des Ports Ouverts a créer leur propres bureaux de postes et a faire imprimer des timbres au plus vite. Bien que n'étant plus des agences de la poste de Shang Haï, des conventions de réciprocités les liaient. Cette nouvelle organisation n'eut pas d'incidence sur le traitement du courrier.
Ainsi apparaissent les timbres des "postes locales de Chine" (hormis Shang Haï ) qui ont fait couler beaucoup d'encre et disparurent des catalogues en 1899 pour ne réapparaître qu'en 1986.
La durée des postes locales fut brève puisque la création de la Poste Impériale (sur la base de l'organisation de la Poste des Douanes Maritimes) le 2 février 1897 suprimait de facto les postes locales puisque interdiction était faite de transporter du courrier non remis sous contrat de la poste officielle. Cette interdiction ne s'appliquait pas aux bureaux des puissances étrangères puisque ceux ci étaient les seuls à pouvoir assurer les correspondances internationales.
Deux trés belles lettres des postes locales figurent dans ma collection. Probablement oeuvre d'un philatiste (il ne semble pas s'agir de correspondance commerciale bien que les contenus ne nous soient pas parvenus) il n'en demeure pas moins qu'elles ont effectivement circulé (dans la période de fonctionnement normal du service) et comportent les cachets d'arrivée. Le soin apporté à l'écriture des adresse fait penser à la volonté de constituer des documents à conserver.

Enveloppe 1:

Recto Verso

Il s'agit d'une lettre de la poste locale de
Chefoo postée le 24 juillet 1894 et adressée à Shang Haï. Au verso cachet
d'arrivée de la poste locale de Shang Haï
en date du 27 juillet 1894 ainsi que cachet de Chefoo à la date de départ.
Cette enveloppe à bande rouge est typique des enveloppes utilisées en Chine à cette époque.
Sur la bande rouge se trouve le nom du destinataire.
Sur la bande blanche de gauche a été inscrite l'origine de la lettre.
Sur la bande blanche de droite se trouve l'adresse du destinataire.
La traduction littérale peut se transcrire comme suit:
Bande rouge: Monsieur Xu jeune homme noble à ouvrir par lui même (autrement dit: personnel).
Bande blanche de gauche: De Yan Taï (Chefoo en chinois) de Shongtong (il s'agit de la province) prière de délivrer ce plis.
Sur la bande blanche de droite: Lettre importante prière de délivrer à Shang Haï Ni Cheng Nouveau Cercle Extérieur Chason (rue ??) Résidence N° 14 .
Le timbre à 5 centimes est issu du deuxième tirage de janvier 1894 effectué en Allemagne.

Enveloppe 2

Recto Verso

Il s'agit ici d'une lettre de la poste locale de Hankow (Hankeou) postée le 29 juillet 1893 pour Shang Haï (Hankeou est un port sur le Yang Tse Kiang).
Au verso cachet d'arrivée à Shang Haï du 2 août 1893.
Sur cette lettre, au contraire de celle de Chefoo, ne figure pas d'inscription dans le bande blanche de gauche (origine de la lettre).
Le destinataire est de même type que le précédent (bande rouge).
L'adresse à Shang Haï est la même mais la lettre n'est pas désignée comme lettre importante.
Le timbre est un trente centimes de la première émission locale de mai 1893.
Le timbre est non dentelé sur les côtés et percé en ligne en haut et en bas. Le perçage est matérialisé par une ligne pointillée (bien visible) de la même couleur que le timbre.

Ces deux lettres, visuellement trés esthétiques, sont donc des témoins de cette courte période de fonctionnement des postes locales en Chine à la fin du XIXème siècle et traduisent la présence, l'énorme poids et l'intence activité des puissances étrangères en Chine à cette époque là.

4 commentaires:

robien a dit…

bonjour,
très belles initiatives, votre blog est très interesant.
pouvez vous me dire si vous êtes adhérent à la philatelie chinoise et si vous êtes interessée par une vente ou un échange de timbres ou enveloppes de postes locale ?
merci de votre réponse

michel a dit…

Je ne suis pas adhérent à la philatélie chinoise mais je peux etre interessé par des timbres ou enveloppes de postes locales ou de ports ouverts de Chine.

semeuse22 a dit…

Félicitationsssssssssssssssssssss pour ce blog. Continuez ainsi et vous aurez beaucoup de lecteurs.

Juste une petite remarque : je n'arrive pas à trouver votre mail pour vous contacter en direct. Je vous laisse donc le mien : semeuse22 arobase free.fr
N'hésitez pas à me contacter pour des histoires de Marseille à Yokohama

@rnaud

Angeline Acord a dit…

Votre article de blog est vraiment très descriptive, car votre façon de description est intéressant et très instructif quand vous parlez de porcelaine. Merci pour ce partage et s'il vous plaît garder le partage.

Fabriquer En Chine | Importer De Chine